Un investissement qui vaut vraiment la peine

Vicken Sylvain Muradian
(Lyon, France)

Le jour où j’ai tappé sur google « volunteering Armenia», j’étais loin de me douter que j’allais vivre 6 mois plus tard quelque chose d’aussi intense que ce que j’ai vécu ces 3 derniers mois.

Par où commencer ?

Participer au programme Birthright Armenia (BR) a été pour moi une superbe introduction au monde arménien. Je n’avais jamais été impliqué dans les associations arméniennes, et je n’avais pas appris à parler l’arménien. Bref, pour moi l’Arménie se limitait au cercle familial. En 3 mois, j’ai fait, vu et compris énormément de choses, et je me suis fait de vrais amis parmi les Hayastansis comme parmi les volontaires de la diaspora.

Préparez vous à un programme intense! Vous n’allez pas vous ennuyer… En 3 mois, j’ai :

– Travaillé avec des gens dévoués et engagés sur des projets pour améliorer la situation en Arménie. J’ai eu la chance d’être dans l’équipe tourisme de la National Competitiveness Foundation of Armenia, ce qui m’a permis de comprendre les problématiques du secteur du tourisme, le système de développement de projets en Arménie, et le fonctionnement de certains ministères.

–  Appris à me débrouiller en arménien en partant de presque rien. Les profs que fournit BR sont très bons et disponibles. Un conseil : travaillez un peu sur le tutorial avant de venir si vous partez de bas comme moi. Ca permet de progresser beaucoup plus vite une fois en Arménie.

–  Eu une vie culturelle chargée avec 2 opéras, 2 spectacles de danse, des visites de musées…

–  Profité à fond des restos, bars et boites de Yerevan (avec de très bons souvenirs des soirées danses latines au Cactus et au Kami, et des soirées danse arménienne à Parvana).

–  Assisté au match de foot Arménie-Russie,  participé à une formation sur la cuisine arménienne, rencontré des NGO et des universitaires pour discuter de la situation en Arménie dans le cadre des forums préparés par BR.

–  Visité une grande partie du pays: ski a Tzakhkadzor, dégustation de vin et visite de grottes près d’Arni, ballade en vélo autour des forêts de Dilijan, randonnée dans le canyon de Noravank,  visite des plus belles églises/monastères du pays.

BR a une équipe très sympa. Ils ont constamment été à l’écoute pour rendre notre expérience plus facile. BR est le meilleur moyen à ma connaissance pour découvrir de maximum de choses sur l’Arménie en un temps limité, avec beaucoup de fun. L’organisation est très connue aux US, mais sa notoriété en France semble encore faible. C’est dommage parce que beaucoup de jeunes français d’origine arménienne que je connais n’avaient jamais entendu parler auparavant du programme BR, et commencent aujourd’hui seulement à y réfléchir.

Venir en Arménie avec BR est un investissement qui vaut vraiment la peine, et dont on sort enrichi sur le plan culturel, linguistique, professionnel et affectif.  Certains le font pendant l’été, d’autres entre deux jobs (c’était mon cas), d’autres encore prennent un gap year pendant où à la fin de leurs études. N’hésitez-pas à demander à l’équipe de BR de vous mettre en contact avec des anciens du programme si vous voulez en savoir plus.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s