La liberté cachée dans les montagnes

Marie Khatchikian
(France)

“Mon expérience adébuté le 2 mai 2012 et s’achèvera dans 9 jours, le 27 aout, tic tac tic tac… le temps passe trop vite. 4 mois intenses en Arménie où je me suis rapprochée de plus près de mes origines, de la culture du pays et des gens avec en mémoire de magnifiques rencontres que je n’oublierai jamais.

Grâce a Birthright Armenia j’ai pu enrichir mes connaissances sur l’Arménie par le biais des forums et des havaks. Aussi, j’ai énormément apprécié les cours d’arménien proposés, qui étaient pour moi comme un cadeau, puisqu’en France j’ai longtemps cherché, sans résultat…
Birthright Armenia c’était l’occasion pour moi de pouvoir travailler en Arménie, me sentir indépendante, me fondre dans la masse, me sentir… Arménienne.

Dans mon travail, j’ai aimé le contact avec la population locale, avec laquelle je me sens proche. Je me suis découverte une mentalité Arménienne et je comprends maintenant pourquoi parfois je me sens différente en France avec mes amies.

On m’a dit ” tu as les yeux Arméniens, le coeur Arménien, la mentalité Arménienne, c’est une question de gene, c’est dans ton sang…”

Oui c’est dans mon sang et c’est aussi mon destin, je n’y suis pour rien. J’intrigue… pourquoi une française de mère française et père arménien, n’ayant jamais grandi dans la culture arménienne, ressent tant de chose pour l’Arménie… je ne sais pas, Adsvadz kidé…

Je crois aussi que c’est ça le but de ce voyage avec Birthright Armenia, on apprend sur soi-même.

Durant mon volontariat, j’ai vécu en famille d’accueil. Expérience formidable qui est un facteur de réussite de mon expérience globale. J’étais comme chez moi, un membre de la famille, ma mère d’accueil a vite été une amie, comme une soeur à qui je me confiais, avec qui je parlais de tout, sans tabou. Une famille qui m’a donné de l’amour, des rires, de la chaleur… Ce cocktail de bonne humeur m’a permis de ne pas souffrir de la distance avec mes proches.

Après mon volontariat, j’ai décidé de rester 1 mois en Arménie et de louer un appartement. J’ai continué de mon coté mes cours d’Arménien et la conquête du pays.

Mais le plus marquant pour moi, aura été mes excursions avec un ami local, rencontré sur un de mes lieux de travail et avec qui je me suis trouvée 1001 ressemblances : nous dormions dans la nature, au levé du jour, je montais sur mon cheval et je partais en exploration, au sommet des montagnes… Là bas, j’y ai fait une trouvaille extraordianaire : LA LIBERTE.

C’est le mot de ce voyage, ce qui résume ce que j’ai ressenti ici, et ce qui fait que aujourd’hui je voudrais revenir, plus longtemps, pour encore et toujours ressentir ce sentiment d’être libre, que le temps ne compte pas, il n’y a pas d’heure dans les montagnes, le levé et le couché du soleil rythment les journées, pas de chemin à suivre, nous allons où nous voulons, la où Dieu nous guide…

La liberté, c’est un trésor caché dans les montagnes, que tu m’as permis de toucher, merci à toi mon ami…

Merci au staff de la Birthright Armenia et à Sevan”

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s