Retrouvant la Patrie

Le voilà ! Si clairement visible de loin. Si connu et en même temps si insolite. Si grandiose et indescriptiblement beau. Comme si une image de rêves apparaît devant les yeux et devient une réalité.

harut

Ararat ! La première chose, que j’ai vue depuis le hublot de l’avion, en arrivant un vendredi soir à l’aéroport Zvartnots à Erevan. Puis, à travers la baie vitrée du terminal, j’ai pu plus en détail examiner toute la beauté de notre montagne biblique et jouir de son aspect impressionnant.

La prise de connaissance surprenante avec l’Arménie anticipait un séjour aussi remarquable pendant trois mois estivaux dans la patrie de mes ancêtres. Maintenant, à l’expiration de ce temps, je peux dire avec certitude que les émotions et les impressions ressenties pendent cet été, ont surpassé toutes mes attentes. À partir du tout premier jour – la rencontre avec la famille d’accueil, qui m’a accepté, sans exagération, comme son membre et en finissant par la conversation déjà en langue arménienne, avec le chauffeur de taxi, me déposant le dernier jour à l’aéroport, j’étais envahi par un sentiment interne que je suis chez moi. Et c’est étonnant, puisque ce sentiment je ne l’ai jamais ressenti dans aucun pays où j’ai vécu, mais seulement ici, en Arménie, où je me suis trouvé pour la première fois. Un sentiment énorme !

Je sais que sans Birthright Armenia ces émotions seraient incomplètes. Elles auraient été tout à fait différentes car, en effet, cette organisation offre le format idéal pour la perception du pays et de sa vie. A travers les excursions remarquables dans toute l’Arménie et l’Artsakh, les forums avec les représentants de diverses organisations engagées dans le développement du pays, mais aussi la possibilité de rencontrer un grand nombre de personnes différentes, des bénévoles, des Arméniens de toute la diaspora et des personnalités simplement intéressantes. Ainsi, ВА crée l’atmosphère spéciale, la perception vive et émotionnelle de la vie arménienne. Par ailleurs, ВА donne la possibilité de ressentir l’Arménie réelle, en premier lieu par le biais du volontariat, à travers la communication avec ses habitants, la compréhension des problèmes et les complexités de sa société.

Birthright Armenia c’est nous tous : les participants du programme, nos familles d’accueil, les professeurs d’arménien, les guides des excursions, tous qui sont liés à notre séjour ici, dans la patrie. Mais dans son cœur – un petit collectif de personnes sensibilisées et énergiques, aimant leur pays et croyant à son avenir radieux. Moi-même, j’en ai foi et donc je reviendrai absolument pour participer à la construction de cet avenir.

Ayant quitté l’Arménie, rentré dans ma ville, en me rappelant les moments magnifiques passés dans ma patrie, en regardant les photos et en pensant à nouveau à toutes ces personnes que j’ai rencontré: les collègues de travail, les bénévoles de tous les coins du Monde, tous les représentants et les participants du programme, la famille, avec laquelle on s’est vu pour la première fois et même les nouveaux vrais amis, je commence à me rendre compte que ces trois mois étaient, peut-être, la période la plus heureuse dans ma vie. Période de recouvrement de la patrie.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s